Réforme des rythmes scolaires : Maintien de la semaine de 4 jours et ½

Depuis le décret du 27 juin 2017, un Directeur Académique des Services de l'Education Nationale, sur proposition conjointe d'une commune et d'un conseil d'école, peut autoriser le retour à la semaine de 4 jours. Après consultation des différents acteurs (parents, enfants, enseignants, élus, responsables des activités périscolaires…), La Ferrière a choisi de maintenir la semaine de 4 jours ½ pour son groupe scolaire Anita Conti.

Enfance et Jeunesse,  Vie locale,  Vie municipale

Publié le vendredi 19 janvier 2018

La réforme des rythmes scolaires initiée par le précédent gouvernement et mise en place à La Ferrière à la rentrée 2014 visait à adapter le temps scolaire au rythme chrono biologique des enfants. Le passage aux 4 jours ½ au sein du groupe scolaire Anita Conti a ainsi permis de répartir les heures d’enseignement sur 5 matinées, moment de la journée où la concentration des enfants est la plus propice aux apprentissages.

Cette réforme s’est aussi accompagnée de la mise en œuvre des activités périscolaires (TAP / NAP) pour permettre aux enfants de bénéficier de nouvelles activités ludiques, sportives ou culturelles. La municipalité de La Ferrière a décidé que ces temps seraient gratuits pour tous les enfants de l’école et supporte donc une partie du financement (en plus de la participation de l’Etat et de la CAF).

Le décret n°2017-1108 du 27 juin 2017 permet au Directeur Académique des Services de l’Education Nationale, sur proposition conjointe d’une commune et d’un ou plusieurs conseils d’école, d’autoriser des adaptations à l’organisation de la semaine scolaire ayant pour effet de répartir les heures d’enseignement hebdomadaires sur 8 demi-journées réparties sur 4 jours. Ce décret s’inscrit dans une politique de réduction des dépenses de l’état, un retour à la semaine des 4 jours s’accompagnant obligatoirement de l’arrêt des TAP.

Pour cela, les municipalités intéressées doivent se faire connaitre avant la fin du mois de janvier 2018.

Pour prendre leur décision de maintenir ou non la semaine des 4 jours et demi, les élus ont demandé l’avis des familles et des enfants par le biais d’un questionnaire, élaboré par un groupe de travail composé d’élus de la commission municipale Enfance-Jeunesse / Ecole Formations, de la Coordinatrice Enfance-Jeunesse, des représentants des parents d’élèves aux conseils d’écoles, des responsables de l’APEEP, des directrices d’école maternelle et élémentaire et des responsables de l’association « Planète Jeunes ».

Questionnaires

Le questionnaire a été distribué à tous les enfants de l’école élémentaire et maternelle représentant 233 familles, 158 questionnaires (soit 68 %) ont été retournés et exploités. Le dépouillement du questionnaire et notamment la question « Etes-vous favorable au maintien de l’organisation actuelle sur 4 jours et demi ? » a fait ressortir les résultats suivants :

  • Oui : 79
  • Non, donc favorable à un retour à 4 jours : 57
  • Ne se prononce pas : 22

Conseils d’école

Le Conseil d’école de l’école élémentaire Anita Conti s’est réuni de façon exceptionnelle afin de répondre à la question « Êtes-vous favorable au maintien de la semaine à 4,5 jours pour la rentrée 2018/2019 ? » et le résultat est le suivant :

  • Favorable : 8
  • Défavorable : 11
  • Ne se prononce pas : 0

Le Conseil d’école de l’école maternelle Anita Conti s’est réuni de façon exceptionnelle afin de répondre à la question « Êtes-vous favorable au maintien de la semaine à 4,5 jours pour la rentrée 2018/2019 ? » et le résultat est le suivant :

  • Favorable : 5
  • Défavorable : 7
  • Ne se prononce pas : 0

Conseil Municipal

Le Conseil Municipal du 17 janvier 2018 a voté à bulletin secret ainsi :

  • Je suis favorable au maintien de la semaine scolaire de 4 jours et ½ : 25 bulletins
  • Je suis favorable au retour de la semaine scolaire de 4 jours : 1 bulletin

Le Conseil Municipal réuni le 17 janvier 2018 après délibéré, à 25 voix pour et 1 voix contre, a donc émis un avis favorable au maintien de la semaine scolaire de 4 jours et ½ pour la rentrée scolaire 2018/2019 et décidé de maintenir cette organisation dans la mesure du maintien du fonds d’amorçage de l’État.

En conséquence, aucune demande de dérogation à la réforme des rythmes scolaires ne sera adressée à l’inspection académique.

 

Localisation

Partager cette page sur :